Qu’est-ce que le sens du travail ?

Depuis une dizaine d’années, on assiste à l’émergence de la psychologie du sens.

De multiples ouvrages de référence, en santé, travail, éducation, sont apparus dans plusieurs pays (Batthyany & al., Bernaud & al., cité dans Bernaud 2018, p.13). Alors que ce concept aurait pu paraître curieux il y a quelques décennies, le fait de comprendre le sens de la vie et le sens du travail semble actuellement central pour analyser les conduites et initier des dispositifs de prévention. Néanmoins, le concept de sens n’est pas nouveau. Il appartient en effet au socle de la pensée humaine, qui a alimenté aussi bien le fait religieux que l’histoire des idées. Ainsi, Epicure, Sénèque, Nietzche, Camus, Sartre, Heidegger ont contribué à « penser le sens » (Bernaud, 2018, pp.14-17).

Le sens au travail fait quant à lui l’objet d’un développement des recherches ces dernières années. Il est considéré comme une variable jouant un rôle médiateur entre les conditions de travail perçues, et différents indicateurs de la santé au travail (Morin, citée dans Bernaud, 2018, p.96).

L’importance du sens au travail résulte certainement, comme le précise Royer (2002, p.18), de la place fondamentale qu’occupe le travail dans nos sociétés, même par son absence. Ce même auteur précise que notre civilisation serait en effet construite autour du travail et le temps humain (comme le temps des études qui préparent au travail, à l’âge de travailler succède la retraite, etc.) se structure autour de lui (2002, p.19).

Il en ressort que, « le métier de l’homme est l’une des composantes les plus importantes de son identité sociale, de son moi et même de son destin dans son unique existence » (Hugues cité dans Lhuillier, 2009, p.89). En corrélation avec notre société construite autour du travail, ce dernier a besoin d’être déchiffré par chacun afin de faire sens.

Le travail et son expérience s’interprètent en toute singularité, via la subjectivité propre à chaque individu. La subjectivité du sens peut être qualifiée de propriété marquante du sens. Chaque individu possède en effet des expériences professionnelles mais également de vie et un regard personnel qui lui permet d’attribuer un sens original et spécifique à l’objet qu’il analyse. Ainsi, ce qui est privilégié comme donnant du sens est toujours unique et s’illustre avec les valeurs du sujet, ce qui compte vraiment pour lui dans son travail et dans sa vie.

En cela, le sens prend une configuration propre à chacun.

A certains égards, le sens du travail peut être considéré comme une facette spécifique du sens de la vie, même si la plupart des recherches l’abordent de manière déconnectée des questions existentielles plus générales (Bernaud, Lhotellier & al., 2015, p.22).

Néanmoins, on peut constater que le sens au travail est devenu une préoccupation croissante dans les médias mais également dans un grand nombre d’ouvrages. L’exemple illustratif de Crawford : Eloge du carburateur : essai sur le sens et la valeur du travail est édifiant (cité par Bernaud, Lhotellier & al., 2015, p.22). Ainsi, Crawford dénonce les évolutions actuelles du travail qui tendent vers plus de fonctions intellectuelles et coupent du sens des réalités et de l’essentiel ; ainsi les jeux de pouvoir et de langage des managers actuels en constitueraient un exemple. Les managers doivent passer une bonne partie de leur temps à « gérer l’image que les autres se font d’eux ». Ils sont soumis sans répit à l’exigence de faire leurs preuves, les managers « vivent dans une angoisse et vulnérabilité perpétuelles, avec une conscience aigüe de la probabilité constante de bouleversements organisationnels susceptibles de faire capoter tous leurs projets (…). Une bonne partie de leur travail consiste donc à « interpréter et réinterpréter des évènements qui définissent une réalité (…).

Il semble essentiel de souligner la nécessité impérieuse de ce travail d’interprétation et de réinterprétation. En effet, si le sens peine à s’élaborer, de manière individuelle et collective la santé au travail est hasardeusement mise à l’épreuve.

Source : Mesquita, K. (2020). Extrait mémoire Psychologue du travail : En quoi le sens au travail favorise t’il le développement du pouvoir d’agir chez les managers ?

Publié par Karine Mesquita

Psychologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s